Notre guide pratique sur l’isolation thermique


Isoler sa maison, en voilà un beau chantier. Mais par où commencer ? Suivez notre guide pratique sur l’isolation thermique !

On commence par faire le point

Avant de vous lancer dans des travaux couteux, il est important de faire établir un Diagnostic de Performance Energétique (DPE), qui vous permet de connaitre votre niveau de consommation énergétique, avec des notes de A à G, G étant un logement très gourmand en énergie.A partir de ce constat, vous connaitrez l’ampleur des travaux à mener. A noter : une bonne isolation, cela peut engendrer jusqu’à 60% d’économies d’énergie. Malin !

Quelles sont les priorités d’isolation ?

C’est d’abord du côté de la toiture qu’il convient d’améliorer son isolation thermique : en effet, les déperditions peuvent aller jusqu’à 30% à cet endroit, contre 20 à 25% pour les murs.  Les professionnels conseillent cependant de ne pas sur-isoler une paroi mais bien d’isoler progressivement toute votre maison, de la toiture, en passant par les murs ainsi que par les fenêtres.

Le saviez-vous ? Les économies d’énergies ne sont pas proportionnelles à la résistance thermique ! Rien ne sert donc de vous tourner vers des isolants très résistants ou de sur-isoler.

Quels isolants pour ma maison ?

On peut distinguer plusieurs types d’isolants susceptibles d’être utilisés :

  • la fibre de bois
  • le polystyrène (ou ouate de polyester)
  • les laines minérales (ou laine de verre)
  • les laines de chanvre

Il est important de vous référer à la résistance thermique R, qui traduit la capacité d’un matériau à résister à l’air et donc à empêcher les déperditions de chaleur : plus cet indice est élevé, plus votre isolant… isole !

Pour aller plus loin et en savoir plus sur la rénovation extérieure, rendez-vous sur www.faconalpes.fr

Quels travaux pour chaque parois ?

Pour vos vitrages, il est important de vous référer à la règlementation. Le double-vitrage, voire le double vitrage à isolation thermique renforcée VIR permet d’améliorer sensiblement les performances thermiques.

Pour vos parois (toiture, murs), l’isolation de façade, c’est à dire par l’extérieur, est aujourd’hui la plus plébiscitée par les propriétaires, puisqu’elle permet de ne pas perdre de surface habitable.

Gardez en tête qu’il faudra en priorité agir dans les combles, puis isoler les murs et enfin vous charger des parois vitrées : de beaux coups de pouce financiers existent alors n’hésitez plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *