Les travaux de rénovation


travaux de rénovation

travaux de rénovation

On peut comparer une maison à une horloge, dont le mécanisme est composé de rouages s’entraînant les uns les autres. Lorsqu’on rénove la salle de bain, on peut avoir envie d’installer un lavabo supplémentaire, de remplacer l’ancien bain par un plus grand de type jacuzzi ou de construire dans le sous-sol une deuxième ou une troisième salle de bain. Mais avez-vous pensé que, ce faisant, la capacité du chauffe-eau pourrait désormais être insuffisante? En outre, le fait d’utiliser davantage d’eau chaude augmentera la quantité de vapeur d’eau, entraînant ainsi un déséquilibre d’humidité dans toute la maison, produisant de la condensation et, enfin, de la moisissure. Le système de ventilation en place sera-t-il assez puissant?

Les portes et fenêtres à fort degré d’isolation peuvent également avoir des conséquences néfastes. Bien qu’ils ne soient pas aussi isolants, les anciens modèles de portes et de fenêtres permettent à l’air de circuler. Avec les modèles courants, conçus justement pour être parfaitement hermétiques, on risque davantage de voir l’humidité s’accumuler dans la maison et d’en subir les conséquences.

Avant de commencer des travaux de rénovation dans une partie de la maison, il faut donc s’assurer de connaître les répercussions qu’ils pourraient avoir sur les systèmes de base :

  • Électricité – Grâce à l’expérience et à un code du bâtiment strict, on a créé avec le temps des appareillages électriques sûrs, résistants et pratiquement sans entretien. Aussi, les travaux touchant les installations électriques se résument-ils à ajouter des circuits à l’ancien système pour répondre à une demande d’énergie supplémentaire. Par exemple, dans les années 40 à 60, on équipait les maisons de boîtes de disjoncteurs de 100 ampères, ce qui suffisait amplement à l’époque. De nos jours, cependant, la puissance des boîtes de disjoncteurs est d’au moins 200 ampères et on peut même opter pour une intensité supérieure en cas de besoin. Quoi qu’il en soit, on doit confier à un électricien la modernisation des installations électriques et le renouvellement ou l’ajout de fils électriques.
  • Plomberie – Les installations sanitaires, à l’instar des installations électriques, sont devenues excessivement fiables et pratiques. C’est à l’arrivée des conduits qu’on peut avoir de mauvaises surprises : il faut à l’occasion remplacer des joints d’étanchéité, des pièces usées ou une pomme de douche brisée. Un projet de rénovation de salle de bain comporte souvent un déplacement de la prise d’eau et des canalisations d’évacuation. Ainsi, vous devrez probablement embaucher un plombier pour réaménager les conduits et les raccorder au bain, à la douche, au lavabo, à la toilette, etc. On peut également remplacer le chauffe-eau par un plus puissant ou faire installer un système de purification d’eau.
  • Chauffage, climatisation et purification de l’air – Les appareils de chauffage, de climatisation et de purification de l’air sont plus efficaces et compacts que jamais. En outre, de plus en plus de constructeurs équipent leurs maisons de ces appareils, qu’ils considèrent comme faisant partie d’un ensemble comprenant la ventilation, l’échange thermique et la purification de l’air ambiant. Si un membre de la famille souffre de problèmes respiratoires, vous devriez sérieusement penser à assainir l’air. Pour l’installation, il vous faudra sans doute faire appel à un spécialiste en chauffage et climatisation, à un électricien pour les branchements et à un peintre plâtrier pour réparer les trous dans les murs, les plafonds, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *