Les objets décoratifs


L’objet décoratif, un sujet très subjectif

L’objet décoratif a plusieurs vies. Quand nous le rencontrons, il a déjà vécu la première : sa période de transformation. Issu de Mère Nature, de l’eau, de la terre et du feu, façonné par la main de l’Homme, il est arrivé à maturité.

Il passe quelquefois de main en main, de lieu en lieu. Il traverse les océans ou les siècles et s’échoue dans un grenier ou dans une brocante. Quand on ne connaît pas son histoire, notre imagination nous en dicte une autre.

L’écrivain Frison-Roche, prenant en main un silex taillé trouvé dans le désert s’extasiait à la pensée que l’homme qui l’avait tenu avant lui était mort depuis des millions d’années. L’objet crée un lien entre le passé et le présent. Nous nous plaisons à imaginer que les tableaux, les miroirs ont conservé la mémoire des scènes auxquels ils ont assisté, qu’ils ont été manipulés par des êtres depuis longtemps disparus.

Les outils, les ustensiles et les instruments anciens révèlent l’avancée technique des civilisations qui les ont fabriqués, leurs activités et leurs coutumes. Dépossédés de leur fonction utilitaire et mis en valeur, ils deviennent des objets décoratifs.

Autrefois, les maçons, les tisserands, les potiers… dessinaient leur ouvrage avant de l’exécuter. Actuellement, le designer analyse, maquette, dessine l’objet en fonction du savoir-faire, des désirs et de l’image de marque de son client. Le designer exerce son influence sur le concept et l’aspect des objets ménagers, des outils, des équipements de bureau, des luminaires… Les besoins, l’esthétisme, l’ergonomie et la volonté écologique déterminent la forme, la matière et la structure de l’objet.

Pourquoi acheter un objet décoratif :

On peut le choisir pour des raisons matérielles (pour sa valeur ou la valeur qu’il prendra), parce qu’il s’harmonise parfaitement avec le mobilier et la décoration de la maison, parce qu’il est beau ou agréable au toucher ou qu’il porte au rêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *