Investir à Paris en 2017


Vous souhaiteriez investir à Paris en 2017 ? Avant de vous lancer dans ce beau projet, il est important de faire le point sur le marché immobilier parisien et sur ses opportunités. Portail Maison l’a fait pour vous.

Point sur l’immobilier à Paris

paris-gargouille

Le marché immobilier parisien a connu de très belles embellies en 2016, à l’image de ce qu’il se passe dans les autres communes de France. Cette embellie devrait se poursuivre en 2017, pour une nouvelle année faste de l’immobilier.

En effet, les notaires de Paris Île-de-France estiment le prix au m² dans l’ancien à 8 390 euros dans la capitale, signe d’une forte demande. Ce prix devrait même frôler les 8 500 euros/m² en moyenne en mars 2017. Les ventes vont également bon train, avec une hausse de 17% des transactions au 3ème trimestre 2016 par rapport au 4ème trimestre 2015, soit 35 790 transactions conclues.

De son côté, l’immobilier neuf à Paris séduit de plus en plus les accédants modestes, c’est-à-dire ceux bénéficiant d’un revenu inférieur à trois Smic. La part de ce type d’accédants dans le neuf était de 35,4% en 2015, contre 38,7% en 2016, soit une hausse de 3,3%.

Dans le neuf toujours, la part des moins de 35 ans augmente également et plus fortement : 8,8% entre 2015 et 2016. A contrario, la part des 55 ans et plus recule pour la première fois depuis les années 2000.

Attention, si les prêts aidés sont presque tous reconduits en 2017, l’acquisition d’une résidence secondaire sur Paris risque de coûter cher : le Conseil de Paris a ainsi voté le passage de 20% à 60% d’une surtaxe de la taxe d’habitation pour résidences secondaires dans les zones tendues.

Comment bien investir à Paris en 2017 ?

paris-soleil

Tout d’abord, il est important de savoir que tous les arrondissements sont intéressants si vous souhaitez investir dans la pierre. Paris est une ville qui continue de prendre de la valeur, votre investissement est donc sûr.

Vous pouvez cependant préférer les quartiers centraux ou à l’est de la capitale (10ème, 19ème et 20ème arrondissement), qui sont moins chers et qui se sont valorisés à un rythme accéléré en l’espace de 25 ans, davantage que les arrondissements traditionnellement les plus chers, rapportent les notaires de Paris Île-de-France.

Si vous êtes primo-accédant ou avec un budget plus mdoeste, préférez les quartiers du nord-est de Paris. Ce sont les quartiers les moins chers de la capitale, avec des prix au m² inférieurs à 8 000 euros voire inférieur à 7 000 euros, comme c’est le cas dans le 19ème arrondissement. Les promoteurs immobiliers d’Île-de-France y font d’ailleurs construire des programmes.

Enfin, pour les ménages modestes et les aventuriers, éloignez-vous de la capitale. Si toute l’Île-de-France bénéficie du dynamisme exceptionnel des ventes, la hausse des prix s’atténue au fur et à mesure que l’on s’éloigne de Paris : pour une hausse de 3,9% au sein de la capitale, on passe à 2,5% en petite couronne et 1,3% en grande couronne.

A éviter : l’investissement locatif, qui offre une rentabilité trop faible pour être intéressante, et l’investissement dans une résidence secondaire dans les zones tendues de Paris, qui donnera lieu à une imposante surtaxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *