Installation d’un système d’arrosage


arrosage-jardin

Pour mettre en place votre système d’arrosage de jardin, il faut s’assurer que la tuyauterie reliant le réseau domestique au système d’arrosage doit être munie d’une valve permettant la fermeture complète du système, ainsi que d’une protection anti-retour empêchant l’eau de revenir dans le système domestique. De plus, il faut creuser une tranchée pour acheminer cette tuyauterie jusqu’à l’endroit choisi pour l’installation du collecteur.

Il y a trois possibilités de branchement au réseau domestique :

  • Vous brancher directement au tuyau qui achemine l’eau à la résidence. Cela permet à l’eau du système d’arrosage de circuler avec un maximum de pression et entièrement à l’extérieur de la maison, ce qui évite les bruits de circulation d’eau à l’intérieur, mais requiert de creuser jusqu’au tuyau qui achemine l’eau à la maison; dans les zones de gel, où les tuyaux sont enfouis profondément, cela est une tâche d’envergure.
  • Vous brancher au tuyau qui achemine l’eau à la résidence. Cette solution, fréquente dans les zones de gel, vous évite de creuser, tout en vous laissant de bonnes possibilités d’insonorisation .
  • Vous brancher à la tuyauterie sortant déjà de votre résidence. Cette solution est la plus simple, mais a quelques inconvénients : plus votre branchement est éloigné de l’entrée d’eau principale, plus la pression diminue.

Si la pression d’eau dont vous disposez dépasse les recommandations du fabricant, vous devrez prévoir l’installation d’un régulateur de pression.

En ce qui concerne le type de protection anti-retour à choisir ainsi que les exigences relatives à son installation, informez-vous de la réglementation municipale et des normes en vigueur dans votre région.

Lorsque cette tuyauterie – qui reliera le réseau domestique au futur système d’arrosage – sera installée, ouvrez la valve principale pendant 5 minutes pour faire circuler de l’eau et ainsi éliminer les saletés, et vérifier qu’il n’y a pas de fuites. Assurez-vous, évidemment, que l’extrémité du tuyau ne touche pas au sol, pour ne pas souiller le tuyau pendant le processus.

N’enterrez pas votre tuyauterie tout de suite.

Les étapes nécessaires :

  • Branchez le collecteur au tuyau d’alimentation principal (provenant du réseau domestique).
  • Déposez le collecteur sur un lit de gravier et installez un boîtier protecteur souterrain.
  • Marquez l’emplacement des arroseurs sur le terrain avec de petits fanions, en suivant soigneusement le plan d’installation.
  • Tracez le chemin des tuyaux avec de la peinture en aérosol ou une corde tendue. Si vous utilisez de la peinture en aérosol, vous pouvez identifier chaque réseau individuel par une peinture de couleur différente afin d’éviter toute confusion.
  • Retirez la pelouse (largeur d’une pelle) en suivant la ligne de peinture ou de corde et déposez-la sur une bâche pour ne pas souiller la pelouse en dessous.
  • Creusez une tranchée en V et mettez la terre sur une bâche. Profondeur : dans les régions où il y a du gel, 12 pouces (30,5 cm) de profondeur pour la ligne de tête et au moins 4 à 6 po (10 à 15 cm) pour les lignes latérales. En zone de gel, il faut s’assurer que les tuyaux ont une légère pente menant jusqu’à des points de drainage (endroits où vous fixerez des purges automatiques). La profondeur dépend aussi de la longueur des arroseurs utilisés.
  • Avant de creuser, contactez les autorités pertinentes afin de savoir s’il y a des fils ou tuyaux qui passent dans le sol de votre terrain.
  • Coupez les tuyaux aux longueurs désirées avec une scie à métaux ou un coupe-tuyau pour PVC. Poncez les rebords coupés si vous utilisez une scie à métaux.
  • Assemblez les tuyaux à l’aide des divers raccords pour former vos réseaux et assemblez aussi les raccordements des arroseurs (raccords qui relieront chaque arroseur à son réseau) mais n’assemblez pas les arroseurs eux-mêmes. Installez des bouchons à la fin de chaque ligne (sauf en zone de gel; voir plus bas).

Technique d’assemblage si tuyauterie en PVC :

  • Pour les bouts mâles qui se vissent, mettez-y du ruban téflon.
  • Pour les bouts collés, suivez cette méthode :
  • Nettoyez les bouts des tuyaux et l’intérieur du col des connecteurs et appliquez-y un apprêt pour PVC.
  • Appliquez la « colle » à PVC sur les bouts des tuyaux et à l’intérieur du col des connecteurs (ce n’est pas vraiment une colle, mais plutôt un solvant, qui soude ensemble les pièces de PVC).
  • Insérez les bouts de tuyaux dans les connecteurs, en effectuant un mouvement de torsion, et tenez ce montage pendant 30 secondes.
  • Essuyez l’excès de solvant.

Technique d’assemblage si tuyauterie en polypropylène :

  • Glissez des serre-joints en acier inoxydable autour des extrémités des tuyaux devant être connectés
  • Insérez un connecteur dans les extrémités des tuyaux devant être connectés
  • Serrez les serre-joints

Protection contre le gel

En zone de gel, il faut purger tout le système avant l’hiver afin d’éviter d’endommager la tuyauterie. Pour ce faire, il faut installer des purges automatiques ou manuelles à différents endroits :

  • Valve principale (utiliser une valve avec purge incorporée)
  • Collecteur (mettre une purge manuelle au lieu d’un bouchon à l’extrémité du collecteur)
  • Certaines têtes d’arroseurs (selon recommandation du fabricant)
  • À la fin de chaque ligne latérale (au lieu de mettre un bouchon)
  • Aux points les plus bas du réseau, là où de l’eau risque de s’accumuler
  • Là où seront installées des purges automatiques, déposez un lit de gravier afin de faciliter l’écoulement.

Branchement et mise en marche du système :

  • Lorsque la colle aura pris, déposez les tuyaux dans les tranchées.
  • Lorsque tous les réseaux sont montés, branchez-les à leurs valves respectives sur le collecteur.
  • Faites circuler de l’eau dans chaque réseau pendant 5 minutes.
  • Installez des bouchons sur tous les raccordements d’arroseurs (sauf un) d’un même réseau, et ouvrez la valve de ce réseau pour y faire circuler l’eau (si les bouchons ne sont pas complètement étanches, ce n’est pas grave). Cela créera un geyser, que vous devrez laisser couler pendant 2 minutes. Fermez la valve, bouchez ce raccordement, débouchez-en un autre, et recommencez à faire couler l’eau. Continuez ainsi jusqu’à ce que tous les raccordements d’arroseurs aient eu leurs 2 minutes de nettoyage. Cette étape est importante car elle évitera que du sable ou des résidus de PVC n’obstruent les arroseurs.
  • Assemblez les arroseurs aux raccordements et réglez la direction du jet. La tête d’arrosage ne doit pas dépasser 1 po (2,5 cm) au-dessus de la pelouse en position fermée.
  • Sur le collecteur, ouvrez une valve à la fois pour vérifier la couverture d’arrosage de chaque réseau (et de chaque tête d’arrosage) et vous assurer qu’il n’y a pas de fuites ni d’endroits non arrosés. Faites les ajustements nécessaires si requis.
  • Remplissez les tranchées, en compactant bien la terre, réinstallez la pelouse et arrosez celle-ci pour qu’elle reprenne rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *